ACIM

CONSTRUCTION MODULAIRE

Le système constructif modulaire est basé sur la construction d’une structure métallique, bois, béton ou mixte, réalisée en 2D ou en 3D et qui peut être préfabriquée (sur mesure) ou industrialisée (produit défini).

Ces constructions permettent la réalisation de bâtiments de différents usages ou secteurs (tertiaires, enseignement, public ou privé, logements, hospitaliers, commerce, etc.) et de superficie répondant à la taille du projet (de 5 à 5000 m² et +).

Ils peuvent être superposés pour obtenir plusieurs étages.

Par ce procédé, 80 à 85% du futur bâtiment est fabriqué en atelier, ce qui peut inclure, en fonction des besoins, des finitions hors d’eau/hors d’air ainsi que l’ensemble des lots techniques et second oeuvre.

Les 15 à 20% restant sont réalisés sur site : assemblage des modules, adaptation aux contraintes terrain, personnalisation du projet (visuelle et technique).

LES ARGUMENTAIRES / AVANTAGES

Le système constructif modulaire répond à plusieurs besoins d’utilisations :

Entre la phase d’étude du projet et la réception des travaux, seulement 5 à 6 mois sont nécessaires pour intégrer les nouveaux locaux (quelques jours en location de module standard).

Lorsque vos besoins évoluent, votre bâtiment s’adapte. L’investissement initial est conforté par une possibilité d’extension ou d’agrandissement sur un même site. Les modules sont généralement conçus pour supporter 2 étages supplémentaires sauf produits sur mesure.

La réalisation des travaux en atelier permet une optimisation des temps de fabrication, hors des intempéries, une méthodologie adaptée à chaque poste et chaque intervenant, tout au long de la ligne de montage des modules et un achat groupé des matériaux permet de maîtriser le coût final de la construction avant même qu’elle soit commencée.

La construction modulaire permet une intervention réduite sur le chantier, compte tenu de sa fabrication en zone abritée. Cela permet une meilleure gestion des livraisons sur les sites occupés et un délai très rapide pour obtenir un bâtiment fermé. Son procédé minimise les déplacements d’équipe sur le chantier ainsi que la gestion des aléas.

Dès le début du process de fabrication, un contrôle qualité est mis en place avec une traçabilité des interventions, une correction permanente sur chaque mission pour une optimisation du résultat et des postes de travail adaptés à chaque tâche pour travailler dans les meilleures conditions. L’assistance des outils de montage et des gabarits utilisés permettent une qualité d’assemblage qui ne peut se retrouver sur un chantier standard.

L’évolution permanente des matériaux utilisés permet de garantir la conformité des locaux proposés aux réglementations en vigueur. La fabrication industrielle permet de traiter les ponts thermiques depuis la conception jusqu’à la réalisation. La création d’un bâtiment modulaire passe par les bureaux d’études thermiques et acoustiques pour une analyse et une vérification des performances à obtenir.

L’objectif du système constructif et son avantage permettent une avance permanente des solutions appliquées sur les réglementations futures.

L’industrialisation ne rime pas avec monotonie architecturale. La solution modulaire intéresse de plus en plus les architectes par sa faculté à répondre aux contraintes du site et à son esthétique adaptable aux exigences architecturales. Le traitement des façades est sans limites de couleur, d’aspect ou de vêture. La possibilité de jouer avec les décrochés de façade ou de création de volumes différents, donne au produit industriel ou modulaire de nouvelles armes pour convaincre de son utilisation.

Ce principe constructif est parfaitement adapté chaque fois que l’on se heurte à un problème de poids avec des terrains à faible portance pour limiter la réalisation de fondations coûteuses, sur une solution en élévation d’un bâtiment existant pas forcément adapté à recevoir un nouvel étage. Le système constructif modulaire permet également d’être installé sur des plateformes flottantes pour pouvoir déplacer facilement le bâtiment suivant les besoins ou les contraintes du site.

Les matériaux utilisés dans les modules sont totalement recyclables. En complément, l’empreinte environnementale des chantiers modulaires, qui sont de courtes durées, est particulièrement faible.

La construction modulaire respecte la démarche HQE en atteignant facilement les cibles d’éco-construction, d’éco-gestion et de confort. La gestion des déchets est déplacée à 80% en atelier, sur un site complètement adapté à cette démarche.

Les membres de l’ACIM offrent des solutions vente ou location permettant de s’adapter à des durées d’utilisation répondant aux besoins de leurs clients et pouvant aller de quelques jours à plusieurs années.

CHIFFRES CLÉS

Un marché en forte croissance

Depuis une vingtaine d’années, la Construction Industrialisée et Modulaire, qui s’adressait prioritairement au secteur du bâtiment et des travaux publics, a su trouver d’autres marchés. Après avoir investi le monde des chantiers, ses méthodes industrielles sont désormais largement utilisées dans tous les secteurs de la construction comme ceux de l’éducation, de la santé, du commerce, de l’industrie, de l’événementiel et plus récemment de la résidence étudiante.

Quelques chiffres *

2022 :

CA total : 1,013 Md€

Répartition du CA : Location : 56 % ; Vente : 44 %

M2 vendus : 359 118

Effectifs : 4 980

2021 :

CA total : 912 M€

Répartition du CA : Location : 58 % ; Vente : 42 %

M2 vendus : 389 200

Effectifs : 3 763

* Source : enquête Asterès.
Les enquêtes sont disponibles à la vente : contactez-nous

RÉALISATIONS