Q/R

Ai-je besoin d’un architecte ?

L’intervention d’un architecte est obligatoire pour concevoir et établir un projet soumis à une demande de permis de construire.

Mais des dérogations sont possibles selon l’emprise au sol, l’usage de la construction (agricole ou non) et le statut du demandeur (société ou particulier).

  • surface supérieure à 800m² : architecte obligatoire
  • surface entre 170m² et 800m² : architecte obligatoire
  • surface inférieure à 170m² : architecte obligatoire si le demandeur est une personne morale, recours facultatif s’il s’agit d’un particulier, exploitation agricole

Quelles assurances pour mon bâtiment ?

Identiques à une construction traditionnelle.

 Garantie décennale souscrite par le constructeur ;

  • Assurance dommage-ouvrage souscrite par le client ;
  • La garantie de parfait achèvement : c’est une garantie d’un an qui intéresse tous les éléments et équipements du bâtiment ;
  • La garantie biennale s’applique aux éléments d’équipement ne formant pas corps avec un ouvrage de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert.

La garantie décennale s’applique aux ouvrages « solidairement ancrés » à leur fondation. Elle couvre les dommages affectant la solidité des éléments d’équipement d’un ouvrage formant corps avec les ouvrages de viabilité, de fondation, d’ossature, de clos ou de couvert.

Les professionnels ayant exécuté les travaux sont responsables pendant 10 ans des dommages qui compromettent la solidité de l’ouvrage.

Le point de départ de la GD est la réception de la construction par l’acheteur.

L’assurance dommage-ouvrage permet à l’acheteur d’être remboursé sans avoir à attendre qu’un tribunal se soit prononcé sur la responsabilité de chaque professionnel intervenu dans la construction du bâtiment.

De nombreux assureurs acceptent l’idée que la construction modulaire s’apparente à de la construction traditionnelle soumise à garantie décennale.

Il existe cependant des assureurs qui considèrent que les bâtiments modulaires ne sont pas fixés définitivement sur leur fondation puisque ces derniers peuvent être déplacés ; par conséquent, ils n’acceptent pas de garantie décennale sur ce type de construction !

Y a-t-il une garantie décennale ?

Lors de l’acquisition, il faut se renseigner auprès du fabricant si celui-ci possède une garantie décennale.

Elle couvre les désordres sur le bâtiment au même titre qu’un bâtiment traditionnel ; cependant, les désordres liés à une mauvaise utilisation et/ou un mauvais entretien des locaux ne rentrent pas dans le cadre de la garantie.

La garantie décennale ne s’applique qu’à la vente de bâtiments. Elle est obligatoire pour les constructions industrialisées.

Faut-il un permis de construire ?

Toute construction, qu’elle soit traditionnelle, modulaire ou provisoire, est assujettie aux règles de construction propres à chaque lieu concerné.

Le principe général est que toute construction de plus de 20 m² nécessite un permis de construire.

Il existe par ailleurs un certain nombre d’exclusions pour des constructions temporaires avec des durées variables en fonction du type d’utilisation (école, chantiers, etc.).

Quelle est la différence entre les produits français et ceux venant de l’étranger ?

Les produits français répondent aux dernières normes en vigueur, que ce soit les normes CE et/ou Eurocodes pour qualifier la structure métallique ou aux normes thermiques en vigueur telle que la norme RT2012.

Ces normes sont françaises donc très peu utilisées par les constructeurs étrangers.

De plus, les fabrications françaises bénéficient de la garantie décennale liée aux règlementations en vigueur dans le bâtiment.

Un module est-il recyclable ?

Tous les systèmes constructifs qui ont été développés dans l’esprit de l’éco-conception* ont un fort potentiel de recyclabilité.

Le bâtiment modulaire étant essentiellement composé d’acier, cela en fait un produit très recyclable.

De plus, sa fabrication en usine impose là aussi une gestion rigoureuse des déchets.

À surface équivalente, un bâtiment modulaire génère beaucoup moins de déchets qu’un bâtiment traditionnel et surtout, le chantier est plus propre.

Combien de personnes dans une base vie ?

Une base vie désigne l’ensemble des services nécessaires à la vie en communauté des personnes réunies pour des raisons professionnelles.

Une base vie est éphémère, sa durée de vie est égale à celle du projet.

Elle se compose généralement  de sanitaires, de vestiaires, de réfectoires, de bureaux, de salle de repos, éventuellement de locaux à sommeil.

Elle est obligatoire pour les chantiers de plus de 4 mois.

Le nombre de personnes est lié à l’importance du projet à réaliser.

La base vie doit suivre les normes, règlementations et le code du travail en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions d’hébergement.

 8 personnes par réfectoire de 15 m²

  • 8 personnes par vestiaire de 15 m²
  • 20 personnes par sanitaire

Les sanitaires, vestiaires et réfectoires sont obligatoirement reliés par un accès protégé des intempéries, passage couvert ou passage par des portes intérieures (le non-respect de cette exigence est toléré pour les chantiers de courte durée : 3/4 mois).

Les locaux doivent être aérés, éclairés et chauffés. Ils doivent être tenus en état de propreté constant.

Dois-je acheter ou louer ?

Le choix de la location ou de l’achat d’un bâtiment modulaire dépend à la fois de la durée d’utilisation du bâtiment et de sa complexité.

En règle générale, la location est conseillée pour un temps d’utilisation court ; au-delà  de ce délai, l’achat ou la LOA (location avec option d’achat) sont en principe plus rentables.

La location est évidente pour des modules standards dont le besoin est ponctuel (chantiers) et pour des durées inférieures à 4/5 ans.

La question se pose de manière plus délicate dans le cas de bâtiments dont le besoin est clairement temporaire :

  • Si ce bâtiment est constitué de modules standards facilement réutilisable, la location a un intérêt jusqu’à 4/5 années d’utilisation.
  • Si ce bâtiment est constitué de modules spécifiques, alors la vente s’imposera quelle que soit la durée d’utilisation, à charge pour le client de trouver ultérieurement un débouché à la fin de la durée d’utilisation (revente par exemple).

Un bâtiment architecturé fabriqué pour un besoin spécifique sera bien évidemment vendu.

Il existe aussi des formes de location-vente qui permettent aux clients d’échelonner leur paiement en réglant un loyer pendant une certaine période et donnent la possibilité d’un rachat en fin de location.

Cette pratique s’apparente plus à un moyen de financement.

Quel est le coût au m² d’un bâtiment modulaire ? 

Le coût est naturellement variable en fonction des emplacements, types de bâtiments, types d’aménagements, équipements et finitions mis à disposition pour chaque client.

Dans tous les cas, lorsque le vendeur ou loueur donne un prix, celui-ci est connu à l’avance et sera respecté, comme le délai de livraison, par engagement écrit.

 On peut néanmoins dire que pour un bâtiment qui respecte les règlementations en vigueur et notamment la RT 2012, le coût au m² oscille entre 900 et 1200 €.

Ce coût est-il supérieur à celui d’un bâtiment en dur ?

Pas forcément et cela dépend des critères du projet.

Mais dans tous les cas, le modulaire apporte des avantages (modularité, rapidité, sécurité) que le traditionnel n’apporte pas.

On peut rappeler qu’à prestation équivalente, la construction modulaire est  généralement 15 à 20 % moins chère que la construction traditionnelle.

Qui paye les garde-corps ?

On rappellera que les garde-corps sont obligatoires dans le but de protéger toute personne pouvant accéder en toiture (personnels du loueur, du locataire, du propriétaire, voire personne non autorisée et accédant sans autorisation.

Ils entrent donc dans la composition de tout bâtiment loué ou vendu par un membre de l’ACIM.

Ils sont donc facturés (en location ou vente) au client.

A qui sont destinés les bâtiments modulaires ?

Pour la location ou la vente, les bâtiments industrialisés ou modulaires sont destinés à tous types de clients :

  • Maîtres d’Ouvrages publics
  • Maîtres d’Ouvrages privés
  • Entreprises
  • Particuliers
  • Secteur Agricole : réalisation de locaux phytosanitaires…
  • Secteur Industriel (industrie chimique, industrie du Béton, industrie pharmaceutique…) : réalisation de Bureaux, laboratoires…
  • Secteur du BTP : réalisation de bases de vie (réfectoires, vestiaires, sanitaires, salles de réunion…)
  • Secteur tertiaire : réalisation de locaux administratifs, bureaux…
  • Secteur Collectivités locales : réalisation de salles de classe (primaire, collège, lycée…), crèches, salles de motricité, salles d’activité…
  • Secteur de l’évènementiel : show-room de démonstration, guichets d’encaissement…
  • Secteur de la grande distribution : local caisse, local réception chauffeurs, show-room de vente…

Le secteur de l’habitat individuel n’en est encore qu’à ses débuts mais est un axe de développement important.

Un bâtiment modulaire peut-il être beau ?

Par définition, un bâtiment modulaire est personnalisable.

Les architectes utilisent de plus en plus ce procédé constructif d’une souplesse incomparable…

Ils respectent les contraintes architecturales régionales, voire celles des bâtiments de France.

Certaines constructions modulaires ont été considérées comme des réussites architecturales, originales, modernes et même artistiques.

Un bâtiment modulaire peut ressembler à n’importe quelle construction traditionnelle.

Il est possible :

  • d’apposer sur un bâtiment modulaire un « covering » extérieur afin de l’habiller aux couleurs d’un événement ou d’une entreprise par exemple ;
  • d’accueillir sur leur structure extérieure des bardages de différentes sortes : en bois, métal, film adhésif, toile tendue ;
  • de recevoir des toitures végétalisées ;
  • de faire des murs entièrement vitrés pour des bureaux ;
  • d’être accessoirisés (auvents, skydome, pans coupés…).

À l’intérieur du module, il est possible également d’avoir des finitions de très haute qualité : parquet, dalles acoustiques, plafond à LED incrustés, etc., et on en oublie la notion de construction modulaire.

Il existe certains modules avec des formes originales (hexagones par exemple).

Bien évidemment, les bâtiments industrialisés et modulaires peuvent être beaux et architecturés et peuvent s’intégrer harmonieusement à tout type d’environnement.

Les bâtiments modulaires ont longtemps souffert de l’image « baraque de chantier » qui, il faut le reconnaître, ne faisait pas vraiment rêver !

Depuis quelques années, les constructeurs de bâtiments modulaires ont développé une gamme de produits dits architecturés, qui allie les avantages connus du modulaire avec la recherche d’un côté esthétique, notamment sur l’aspect extérieur des bâtiments.

En ce sens, la mise en place de bardages de toutes natures (bois, Trespa, métal…) a permis d’apporter un « look » plus moderne, soit en cachant totalement la vue sur les panneaux sandwichs formant les parois extérieures des bâtiments soit en mettant en évidence ce type de panneaux avec des couleurs très variées permettant aux architectes de faire preuve d’originalité dans la conception des nouveaux bâtiments modulaires.

De nos jours, les bâtiments modulaires architecturés n’ont rien à envier aux bâtiments traditionnels, à tel point qu’il est parfois difficile de reconnaître l’origine « modulaire » de certaines constructions !

Combien de temps puis-je louer un bâtiment modulaire, un jour, un week-end ?

De quelques heures dans le cadre d’une opération événementielle à plusieurs années.

Si la location est supérieure ou égale à 24 mois,

  • un permis de construire est requis,
  • les bâtiments à usage de bureaux, d’enseignement et de petite enfance doivent répondre à la RT 2012.

Toutefois en règle générale la location est conseillée pour un temps d’utilisation de 6 mois à 18 mois environ ; au-delà de ce délai, l’achat ou la LOA sont en principe plus rentables.

Le marché des constructions modulaires en France ?

Le marché des constructions industrialisées et modulaires en France : cf. enquête de conjoncture réalisée par ASTERÈS auprès des adhérents de l’ACIM.

ANNÉE  2015 :

  • CA global : 718 M€
    • Distribution : 43 %
    • Location : 57 %
  • Répartition secteur d’activités – Distribution :
    • Administration : 31 %
    • BTP : 19 %
    • Industrie-Services-Événements-Autres : 50 %
  • Répartition secteur d’activités – Location :
    • Administration : 15 %
    • BTP : 41 %
    • Industrie-Services-Événements-Autres : 44 %

487 000 m² vendus

Qui est l’ACIM ?

Créée en 2004, l’ACIM (Association des Constructions Industrialisées et Modulaires) est une association loi de 1901 qui regroupe les acteurs professionnels de la location, de la fabrication et de la construction industrialisée et modulaire en France, et qui a pour but :

  • De promouvoir le concept, les avantages et les métiers de la construction modulaire et bâtiments industrialisés de fabrication française par tous moyens,
  • De représenter les acteurs de ce marché auprès de toutes instances normatives et/ou réglementaires se rapportant à la construction, l’urbanisme et la fiscalité,
  • De définir et d’élaborer toute charte ou document professionnel spécifique aux métiers de la construction modulaire,
  • De promouvoir l’offre de produits, services liés aux constructions modulaires et aux réseaux qu’ils intègrent,
  • De définir des standards de qualité et de sécurité et de les faire connaître.

L’ACIM en 3 chiffres

  • 23 entreprises adhérentes (80 % du marché français)
    • Actimodul
    • Algeco
    • Allomat
    • Batiloc
    • Bodard
    • Coficiel
    • Courant
    • Euromodules
    • De Vinci
    • Fagsi
    • Jamart
    • Loca MS
    • Loxam
    • Martin Calais
    • Modulobase
    • OBM
    • Petit Location
    • Portakabin
    • Procontain
    • Solfab
    • Touax
    • Wc Loc
    • Yves Cougnaud
  • 3310 salariés
  • 718 M€ de Chiffre d’affaires

Un marché en forte croissance

Depuis plus d’une vingtaine d’années, la Construction Industrialisée et Modulaire, qui s’adressait prioritairement au secteur du bâtiment et des travaux publics, a su trouver d’autres marchés.

Après avoir investi le monde des chantiers, ses méthodes industrielles sont désormais largement utilisées dans tous les secteurs de la construction comme ceux de l’éducation, du commerce, de l’industrie, du logement et de l’événementiel.

Agir au niveau des instances règlementaires et normatives

Qu’il s’agisse d’espaces temporaires ou définitifs, la Construction Modulaire est une solution alternative qui intègre toutes les exigences de la construction traditionnelle.

Si les normes et règlements applicables sont rigoureusement identiques à ceux de la construction en général, le législateur a jusqu’à présent rarement tenu compte des particularités de ce secteur dans ses documents ou réflexions.

L’ACIM est ainsi la seule association représentative qui permette à ses adhérents de faire entendre leurs voix dans ces débats en cours et à venir, auprès des instances normatives et/ou règlementaires se rapportant à la construction, l’urbanisme et la fiscalité.

En veillant à faire accroître les niveaux d’exigence et de sécurité du secteur, l’ ACIM assure la protection de toute la filière et contribue à sa valorisation.

Le marché des construction modulaires en France ?

Le marché des constructions industrialisées et modulaires en France : cf. enquête de conjoncture réalisée par ASTERÈS auprès des adhérents de l’ACIM.

ANNÉE  2015 :

  • CA global : 718 M€
    • Distribution : 43 %
    • Location : 57 %
  • Répartition secteur d’activités – Distribution :
    • Administration : 31 %
    • BTP : 19 %
    • Industrie-Services-Événements-Autres : 50 %
  • Répartition secteur d’activités – Location :
    • Administration : 15 %
    • BTP : 41 %
    • Industrie-Services-Événements-Autres : 44 %

487 000 m² vendus.

Quels sont les délais de fabrication, de livraison ?

Le délai de fabrication d’un bâtiment modulaire constitue un atout majeur de cette technique de construction par rapport à la construction traditionnelle.

En règle générale, l’industrialisation permet de réduire les délais de livraison et d’être ainsi plus compétitive que les systèmes plus traditionnels.

Ils dépendent de la taille et de la complexité du bâtiment et peuvent varier de 1 à 6 mois.

Un bâtiment modulaire peut-il être agrandi, réduit ?

Une autre caractéristique de la construction modulaire est sa « modularité » comme son nom l’indique.

Tout bâtiment modulaire peut être agrandi par l’adjonction de modules supplémentaires, que ce soit sur les côtés ou en étage.

Avec quelques travaux légers, il peut aussi être réduit.

Ainsi, la construction modulaire offre une très grande latitude pour s’adapter en permanence aux besoins d’un client.

Cet avantage distingue à nouveau positivement la construction modulaire de la relative rigidité de la construction traditionnelle !

Un bâtiment modulaire peut-il être colisé pour son transport ?

Un bâtiment modulaire peut être colisé de manière à réduire le coût logistique.

Ainsi, un camion pourra transporter 4 ou 5 fois plus de modules en un seul voyage.

Un montage complémentaire sur site sera ensuite nécessaire (boulonnage en général).

Qui gère la logistique ?

Une personne dédiée à chaque projet gère la logistique en « back office ».

Ainsi, tous les acteurs sont organisés pour réaliser dans les délais les transports, grutages, montages, travaux de finition…

Ai-je besoin d’un architecte ?

L’intervention d’un architecte est obligatoire pour concevoir et établir un projet soumis à une demande de permis de construire.

Mais des dérogations sont possibles selon l’emprise au sol, l’usage de la construction (agricole ou non) et le statut du demandeur (société ou particulier).

  • surface supérieure à 800m² : architecte obligatoire
  • surface entre 170m² et 800m² : architecte obligatoire
  • surface inférieure à 170m² : architecte obligatoire si le demandeur est une personne morale, recours facultatif s’il s’agit d’un particulier, exploitation agricole

Est-il nécessaire de mettre des garde-corps en toiture ?

Tout comme les bâtiments traditionnels, l’accès en toiture doit être sécurisé pour les opérations d’entretien ou de réparation, le bâtiment modulaire doit répondre aux mêmes exigences, que ce soit pour de la location ou en installation définitive.

Il existe plusieurs types de garde-corps en fonction de l’esthétique désirée.

La RT 2012 est-elle applicable ?

Tout comme les bâtiments traditionnels, l’accès en toiture doit être sécurisé pour les opérations d’entretien ou de réparation, le bâtiment modulaire doit répondre aux mêmes exigences, que ce soit pour de la location ou en installation définitive.

Il existe plusieurs types de garde-corps en fonction de l’esthétique désirée.

Pourquoi un bâtiment modulaire ?

L’évolution des normes et de la réglementation, notamment celle concernant l’isolation thermique des bâtiments, a conduit à faire progresser fortement la construction modulaire pour se rapprocher de plus en plus des exigences de qualité et de confort inhérentes à la construction traditionnelle en béton.

C’est pourquoi la construction modulaire est apparue, au fil du temps, comme une alternative crédible à la construction traditionnelle.

Avantages notables à imputer à la construction modulaire :

  • Des délais de mise en œuvre réduits, de l’ordre de 2 à 3 mois, pour des bâtiments d’environ 200 m² entre la commande du client et la réception du bâtiment, ce qui est pratiquement hors de portée de la construction traditionnelle, en particulier en période hivernale ;
  • Rapidité d’exécution ;
  • Evolutivité dans le temps (démontable, mobile, ré-assemblable, extensible) ;
  • Coûts compétitifs estimés de 15 à 20 % inférieur à la construction traditionnelle (ramenés au m²) en raison notamment de la nature autoportante des modules qui ne nécessitent, la plupart du temps, que des fondations légères ;
  • Pas de contrainte de suivi de chantier ;
  • Pas de retard de livraison car pas de lié aux intempéries ;
  • Facilité d’adaptation aux exigences des clients (personnalisation, construction sur-mesure) ;
  • Chantier propre ;
  • Solutions standardisées ou architecturées ;
  • Très facilement aménageable avec le positionnement à volonté des portes et fenêtres ;
  • Maîtrise des savoir-faire et des process ;
  • Qualité d’ouvrage reconnue ;
  • Performances technologiques et environnementales acquises ;
  • Réponses aux dernières normes CE, RT 2012 ;
  • Économe en énergie et en matière première ;
  • Pas de fondations ;
  • Solide (résiste aux secousses sismiques).

Location ou achat : pour de courtes ou longues durées.

Garantie décennale.

Quelle est la stabilité au feu ?

Les constructions industrialisées et modulaires répondent aux règlementations incendie en vigueur.

Celles-ci diffèrent selon le domaine d’emploi de la structure (ERP, code du travail, habitation..).

Elle est calculée selon le type de module et son empilement.

La stabilité au feu varie selon les matériaux utilisés.

Certains matériaux sont incombustibles : classement A2 s1 d0 (ancien classement M0)

  • panneaux sandwichs
  • laine de verre
  • laine de roche

Certains sont moyennement inflammables : classement D s1 d0 (ancien classement M3)

  • bois

D’autres matériaux peuvent être coupe-feu ½ heure, 1 heure, 2 heures

  • panneaux sandwichs
  • portes

La norme CE exige :

Classement A1 pour la réaction au feu de la structure

Classification française

CombustibilitéInflammabilité
M0incombustible
M1combustibleininflammable
M2combustibledifficilement inflammable
M3combustiblemoyennement inflammable
M4combustiblefacilement inflammable
NCnon classénon classé

Et classification européenne

Qui paye les garde-corps ?

On rappellera que les garde-corps sont obligatoires dans le but de protéger toute personne pouvant accéder en toiture (personnels du loueur, du locataire, du propriétaire, voire personne non autorisée et accédant sans autorisation.

Ils entrent donc dans la composition de tout bâtiment loué ou vendu par un membre de l’ACIM.

Ils sont donc facturés (en location ou vente) au client.

Quels sont les composants d’un module ?

L’un des avantages d’une construction modulaire est d’avoir peu de composants.

  • Châssis métal (ou bois) tridimensionnel
  • Panneaux sandwich
  • Plancher
  • Bac plafond
  • Isolation
  • Circuit électrique
  • Plomberie
  • Menuiseries (porte, fenêtre)
    •  structure (toiture, poteaux, châssis) en acier
    • plancher en Bois
    • Isolations par laine de verre ou laine de roche
    • Panneau sandwich pour les cloisons périphériques et intérieures
      • de différentes épaisseurs : 50, 60, 80, 100…
      • différentes âmes : laine de roche, mousse polyuréthane
    • Menuiseries en aluminium pour les portes, en aluminium ou PVC pour les fenêtres
    • Appareillages électriques traditionnels – norme NF C 15-100 – (coffret électrique, prises de courant, convecteur, climatiseur…)
    • Appareillages sanitaires traditionnels (WC, douche, lavabo, chauffe-eau…)
    • Bardage extérieur : bardage acier, bardage bois …

Un module est-il recyclable ?

Tous les systèmes constructifs qui ont été développés dans l’esprit de l’éco-conception* ont un fort potentiel de recyclabilité.

 Le bâtiment modulaire étant essentiellement composé d’acier, cela en fait un produit très recyclable.

De plus, sa fabrication en usine impose là aussi une gestion rigoureuse des déchets.

À surface équivalente, un bâtiment modulaire génère beaucoup moins de déchets qu’un bâtiment traditionnel et surtout, le chantier est plus propre.

Un bâtiment modulaire est-il acceptable par un CHSCT ?

Le bâtiment modulaire répond aux mêmes normes que les bâtiments traditionnels.

Il offrira donc toutes les garanties par rapport aux demandes d’un CHSCT : mise en place de modules réfectoires, vestiaires, sanitaires (WC et douches), salle de réunion, infirmerie, bureau d’encadrement et administratif.

Pourquoi un bâtiment modulaire ?

L’évolution des normes et de la réglementation, notamment celle concernant l’isolation thermique des bâtiments, a conduit à faire progresser fortement la construction modulaire pour se rapprocher de plus en plus des exigences de qualité et de confort inhérentes à la construction traditionnelle en béton.

C’est pourquoi la construction modulaire est apparue, au fil du temps, comme une alternative crédible à la construction traditionnelle.

Avantages notables à imputer à la construction modulaire :

  • Des délais de mise en œuvre réduits, de l’ordre de 2 à 3 mois, pour des bâtiments d’environ 200 m² entre la commande du client et la réception du bâtiment, ce qui est pratiquement hors de portée de la construction traditionnelle, en particulier en période hivernale ;
  • Rapidité d’exécution ;
  • Évolutivité dans le temps (démontable, mobile, ré-assemblable, extensible) ;
  • Coûts compétitifs estimés de 15 à 20 % inférieur à la construction traditionnelle (ramenés au m²) en raison notamment de la nature autoportante des modules qui ne nécessitent, la plupart du temps, que des fondations légères ;
  • Pas de contrainte de suivi de chantier ;
  • Pas de retard de livraison car pas de lié aux intempéries ;
  • Facilité d’adaptation aux exigences des clients (personnalisation, construction sur-mesure) ;
  • Chantier propre ;
  • Solutions standardisées ou architecturées ;
  • Très facilement aménageable avec le positionnement à volonté des portes et fenêtres ;
  • Maîtrise des savoir-faire et des process ;
  • Qualité d’ouvrage reconnue ;
  • Performances technologiques et environnementales acquises ;
  • Réponses aux dernières normes CE, RT 2012 ;
  • Économie en énergie et en matière première ;
  • Pas de fondations ;
  • Solide (résiste aux secousses sismiques).

Location ou achat : pour de courtes ou longues durées.

Garantie décennale.

Combien de personnes dans une base vie ?

Une base vie désigne l’ensemble des services nécessaires à la vie en communauté des personnes réunies pour des raisons professionnelles.

Une base vie est éphémère, sa durée de vie est égale à celle du projet.

Elle se compose généralement  de sanitaires, de vestiaires, de réfectoires, de bureaux, de salle de repos, éventuellement de locaux à sommeil.

Elle est obligatoire pour les chantiers de plus de 4 mois.

Le nombre de personnes est lié à l’importance du projet à réaliser.

La base vie doit suivre les normes, règlementations et le code du travail en matière d’hygiène, de sécurité et de conditions d’hébergement.

  • 8 personnes par réfectoire de 15 m²
  • 8 personnes par vestiaire de 15 m²
  • 20 personnes par sanitaire

Les sanitaires, vestiaires et réfectoires sont obligatoirement reliés par un accès protégé des intempéries, passage couvert ou passage par des portes intérieures (le non-respect de cette exigence est toléré pour les chantiers de courte durée : 3/4 mois).

Les locaux doivent être aérés, éclairés et chauffés. Ils doivent être tenus en état de propreté constant.

Quelle est la stabilité au feu ?

Les constructions industrialisées et modulaires répondent aux règlementations incendie en vigueur.

Celles-ci diffèrent selon le domaine d’emploi de la structure (ERP, code du travail, habitation..).

Elle est calculée selon le type de module et son empilement.

La stabilité au feu varie selon les matériaux utilisés.

Certains matériaux sont incombustibles : classement A2 s1 d0 (ancien classement M0)

  • panneaux sandwichs
  • laine de verre
  • laine de roche

Certains sont moyennement inflammables : classement D s1 d0 (ancien classement M3)

  • bois

D’autres matériaux peuvent être coupe-feu ½ heure, 1 heure, 2 heures

  • panneaux sandwichs
  • portes

La norme CE exige :

Classement A1 pour la réaction au feu de la structure

Classification française

CombustibilitéInflammabilité
M0incombustible
M1combustibleininflammable
M2combustibledifficilement inflammable
M3combustiblemoyennement inflammable
M4combustiblefacilement inflammable
NCnon classénon classé

Et classification européenne

Puis-je apposer un bardage ?

Il est tout à fait possible de poser un bardage sur une construction modulaire de type

  • bois (sapin, pin, mélèze…)
  • Fundermax (panneaux de particules enduits)
  • Reynobond  (panneaux composés de 2 tôles en aluminium laquées et thermo-collées)
  • métallique (plaques nervurées en acier galvanisé ou galvanisé prélaqué)
  • Hainaut lame (à base de panneaux sandwiches avec une âme en polyuréthane)

Faire le choix de poser un bardage extérieur, c’est offrir à son bâtiment une nouvelle enveloppe ;  mais plus qu’une simple protection, le bardage contribue à en modifier avantageusement l’apparence et facilite l’intégration dans le site.

 Cette prestation peut être réalisée à la livraison des modules ou même plus tard.

Puis-je avoir une toiture végétalisée ?

 De manière générale, on peut installer une toiture végétalisée : il faut valider que la charge due au poids de cette toiture est compatible avec la structure.

Puis-je installer des panneaux solaires ?

À l’instar de la construction traditionnelle, la construction modulaire permet l’installation de tout type d’équipement et/ou installation utilisant les énergies renouvelables.

Au-delà de cette faisabilité, la construction modulaire offre un avantage considérable dans la mise en œuvre de ces dispositifs.

En effet, la conception des parois, qu’elles soient verticales ou horizontales, permet aisément d’intégrer tout type d’équipement de la sorte, et ce, bien plus aisément qu’à travers des parois traditionnelles en béton armé ou maçonnées.

Comme pour les toitures végétalisées, il faut valider que la charge due au poids des panneaux solaires est compatible avec la structure.

Y a-t’ il besoin de fondations ?

Les fondations ne sont pas obligatoires lorsqu’il s’agit de bâtiments modulaires provisoires et non soumis à un permis de construire.

Les constructions modulaires sont prévues pour être autoporteuses et peuvent être installées à même le sol, sans fondations.

Elles seront nécessaires lors d’un permis de construire et devront respecter les réglementations parasismiques applicables selon la localisation.

 Il faut des fondations calculées en fonction de la nature du terrain, du poids du bâtiment, des charges dues au vent et au poids de la neige, de la règlementation de la zone de sismicité.

Plusieurs solutions sont possibles :

  • réalisation d’une dalle béton
  • réalisation de longrines béton
  • réalisation de plots béton

calage sur parpaings…

Comment sont fixés les modules entre eux ?

Ils sont assemblés et rendus étanches entre eux par des pièces adaptées (boulons, platines, visserie couvertines, seuils, cache poteaux…).

La finition est assurée par des profils métalliques ou synthétiques.

Les modules de différentes sociétés sont-ils compatibles entre eux ?

Les différents fabricants ont leurs propres techniques de fabrication et modèles constructifs.

On peut imaginer, dans certaines circonstances, d’ajouter des modules d’une autre marque.

Cependant, il est rare qu’un client prenne le risque d’une telle expérience ; il a le plus souvent recours au même constructeur lorsqu’il souhaite ajouter un étage supplémentaire à son bâtiment existant.

Quels sont les avantages de la construction modulaire par rapport aux bâtiments en béton ?

Rapidité –  évolutivité – réversibilité – chantier propre  – produits recyclables – modularité

L’évolution des normes et de la réglementation, notamment celle concernant l’isolation thermique des bâtiments, a conduit à faire progresser fortement la construction modulaire pour se rapprocher de plus en plus des exigences de qualité et de confort inhérentes à la construction traditionnelle en béton.

La fabrication en série en usine limite l’intervention de plusieurs corps d’état, rendant la gestion du chantier beaucoup plus aisée.

C’est pourquoi la construction modulaire est apparue, au fil du temps, comme une alternative crédible à la construction traditionnelle.

Deux avantages notables sont à imputer à la construction modulaire :

  • Des délais courts, de l’ordre de 2 à 3 mois, pour des bâtiments d’environ 200 m² entre la commande du client et la réception du bâtiment ce qui est pratiquement hors de portée de la construction traditionnelle, en particulier en période hivernale.
  • Le prix de la construction ramené au m² estimé de 15 à 20 % inférieur à la construction traditionnelle en raison notamment de la nature autoportante des modules qui ne nécessitent, la plupart du temps, que des fondations légères.
  • Rapidité
  • Moins cher
  • Poids
  • Mise en œuvre plus simple
  • Pas de contrainte d’intempéries pour la mise en œuvre
  • Meilleur contrôle de la réaction au feu
  • Plus résistant aux séismes

Le coût est dans la plupart des cas largement inférieur à une construction en béton.

Jusqu’à quelle surface puis-je construire ?

Il n’y a pas de limite maximale de surface pour construire un bâtiment industrialisé ou modulaire ; cependant les contraintes sont données par le P.L.U. (Plan Local d’Urbanisme) ou par le C.O.S. (Coefficient d’Occupation au Sol).

Dans la pratique, il existe des constructions modulaires de plusieurs milliers de m² de surface habitable d’un seul tenant sur 3 ou 4 niveaux.

La seule limite se situe dans le nombre de niveaux.

Sur combien d’étage puis-je construire ?

Sans portique, certains constructeurs arrivent à produire des modules capables d’être superposés en R+4.

Avec l’utilisation de stabilités, de contreventements et de portiques intermédiaires, les hauteurs seront supérieures.

Comment se font les connexions des fluides (eau, BT, TBT)

Comme pour un bâtiment traditionnel, les connexions se font avec des méthodes standard conformes au DTU en vigueur ; des systèmes de pieuvre électrique ou sanitaire sont aussi utilisés.

Les systèmes sont souterrains ou aériens, en fonction des possibilités du terrain et de la praticité de la solution… et, en général, en un point du bâtiment.

Un bâtiment modulaire peut-il être agrandi, réduit ?

Une autre caractéristique de la construction modulaire est sa « modularité » comme son nom l’indique.

Tout bâtiment modulaire peut être agrandi par l’adjonction de modules supplémentaires, que ce soit sur les côtés ou en étage.

Avec quelques travaux légers, il peut aussi être réduit.

Ainsi, la construction modulaire offre une très grande latitude pour s’adapter en permanence aux besoins d’un client.

Cet avantage distingue à nouveau positivement la construction modulaire de la relative rigidité de la construction traditionnelle !

Puis-raccorder/jumeler un bâtiment modulaire avec un bâtiment traditionnel ?

Le raccordement d’un bâtiment modulaire à un bâtiment traditionnel est une opération assez courante.

Il se fait généralement par mise en œuvre d’un sas entre le bâtiment existant et le bâtiment modulaire.

Il suffit de percer le mur extérieur en dur et de veiller à l’étanchéité à la Liaison.

De plus, il faudra respecter les exigences normatives « incendie » ou autres qui en découlent.

Il existe de nombreuses constructions mariant les 2 techniques (modulaire, traditionnelle) qui sont donc complémentaires.

Quelles sont les contraintes du modulaire par rapport à un bâtiment en béton ?

  • Le modulaire permet peu d’écart de forme générale de bâtiment en raison de la structure parallélépipédique des modules, alors que le béton peut prendre facilement n’importe quelle forme.
  • Le niveau d’affaiblissement acoustique est meilleur avec le béton.
  • La hauteur des bâtiments modulaires est limitée en comparaison avec les gratte-ciels réalisés en béton.
  • Pas de possibilités de réaliser des infrastructures, (construction enterrée type sous-sol).

Avoir un support de pose précis, les fondations doivent être réalisées avec une précision plus importante.

Un maçon travaille au centimètre, nous travaillons au millimètre.

Respect du gabarit routier pour le transport des unités préfabriquées afin d’éviter d’augmenter le coût de transport.

Les contraintes de conception doivent prendre en compte le process de fabrication, ainsi que l’anticipation des corps d’état afin de réaliser la préfabrication au maximum.

De par leur spécificité, les bâtiments modulaires sont limités en hauteur intérieure ou longueur, leur interdisant de réaliser des halls d’accueils ou salle de réception de très grande capacité par exemple.

De même, il n’est pas économiquement intéressant de réaliser en bâtiment modulaire des ouvrages de plus de 5 étages.

Quelle est la durée de vie d’un module ?

Selon le caractère provisoire ou définitif de la structure, la durée de vie est impactée.

Le modulaire normé CE a une structure prévue pour durer 50 ans.

Comme tout bâtiment, il résiste d’autant mieux qu’il est entretenu, réparé, éventuellement reconditionné ; il s’agit de combattre les dégradations liées à l’environnement, l’usure et la rouille principalement et les dégradations humaines.

Pour ce qui est d’un bâtiment définitif, la durée de vie est pérenne, similaire à celle d’un bâtiment dit traditionnel.

Il nécessite un entretien au même titre qu’un bâtiment traditionnel, (peinture, nettoyage, …).

Un bâtiment modulaire de bureau posé définitivement devrait atteindre les 30 ans de durabilité alors qu’un module transporté, gruté de chantier en chantier, aurait une durée de vie plus limitée, aux alentours des 10 ans.

D’autre part, le fait qu’un bâtiment modulaire soit souvent démonté et transporté l’expose à des pressions, tensions, chocs qui peuvent influer sa durée de vie.

Un module de location peut durer 15/20 ans, en principe sans grosse rénovation.

La qualité des aciers, de la galvanisation et des soudures entre en jeu.

Un bâtiment modulaire peut-il être beau ?

Par définition, un bâtiment modulaire est personnalisable.

Les architectes utilisent de plus en plus ce procédé constructif d’une souplesse incomparable…

Ils respectent les contraintes architecturales régionales, voire celles des bâtiments de France.

Certaines constructions modulaires ont été considérées comme des réussites architecturales, originales, modernes et même artistiques.

Un bâtiment modulaire peut ressembler à n’importe quelle construction traditionnelle.

Il est possible :

  • d’apposer sur un bâtiment modulaire un « covering » extérieur afin de l’habiller aux couleurs d’un événement ou d’une entreprise par exemple ;
  • d’accueillir sur leur structure extérieure des bardages de différentes sortes : en bois, métal, film adhésif, toile tendue ;
  • de recevoir des toitures végétalisées ;
  • de faire des murs entièrement vitrés pour des bureaux ;
  • d’être accessoirisés (auvents, skydome, pans coupés…).

À l’intérieur du module, il est possible également d’avoir des finitions de très haute qualité : parquet, dalles acoustiques, plafond à LED incrustés, etc., et on en oublie la notion de construction modulaire.

Il existe certains modules avec des formes originales (hexagones par exemple).

Bien évidemment, les bâtiments industrialisés et modulaires peuvent être beaux et architecturés et peuvent s’intégrer harmonieusement à tout type d’environnement.

Les bâtiments modulaires ont longtemps souffert de l’image « baraque de chantier » qui, il faut le reconnaître, ne faisait pas vraiment rêver !

Depuis quelques années, les constructeurs de bâtiments modulaires ont développé une gamme de produits dits architecturés, qui allie les avantages connus du modulaire avec la recherche d’un côté esthétique, notamment sur l’aspect extérieur des bâtiments.

En ce sens, la mise en place de bardages de toutes natures (bois, Trespa, métal…) a permis d’apporter un « look » plus moderne, soit en cachant totalement la vue sur les panneaux sandwichs formant les parois extérieures des bâtiments soit en mettant en évidence ce type de panneaux avec des couleurs très variées permettant aux architectes de faire preuve d’originalité dans la conception des nouveaux bâtiments modulaires.

De nos jours, les bâtiments modulaires architecturés n’ont rien à envier aux bâtiments traditionnels, à tel point qu’il est parfois difficile de reconnaître l’origine « modulaire » de certaines constructions !