News & Events

L’expansion économique mondiale ralentit en 2019 et 2020 s’ouvre sur une grave récession.

L’année 2019 marque un ralentissement de la croissance économique mondiale plus fort qu’en 2018. Toutes les économies développées connaissent des taux de croissance inférieurs à l’année dernière et les prévisions pour 2020 confirment cette tendance, sauf pour la zone euro. Entre 2018 et 2019, l’Allemagne passe de 1,5% à 0,5%, le Royaume-Uni de 1,4% à 1,2%. En 2019 la confiance des marchés s’est affaiblie et les volumes d’échanges ont diminué à cause des guerres commerciales entre l’Europe, les Etats-Unis et la Chine et des incertitudes entourant les futures relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne.

Dans ce contexte les investissements ont reculé. Les investissements directs étrangers (IDE) ont chuté de 28% au premier semestre 2019. Le flux d’IDE a chuté à 572 milliards $ contre 857 milliards $ au deuxième semestre 2018. Pour faire face à l’incertitude politique des pays développés, les investisseurs placent leur argent dans des biens à faible risque comme l’immobilier ou les bons du trésor. Les prix des matières premières sont également affectés. D’une part le prix du pétrole a été volatile depuis janvier 2019 à cause des tensions avec l’Iran, avant de s’effondrer en mars 2020.

Le ciel se couvre donc sur l’économie mondiale pour 2020. L’épidémie de coronavirus aggravera une conjoncture déjà affaiblie. La chute de la production de la Chine à la fin de l’année 2019 et au début de l’année 2020 suite au coronavirus générera un ralentissement du commerce mondial. Les mesures de confinement prises pour lutter contre la propagation du virus en Europe se ressentiront sur la croissance, en particulier sur les secteurs de l’événementiel, de l’hôtellerie-restauration ou de la construction. La croissance pourrait au total reculer de plusieurs points en 2020. Les indices de confiance des entreprises sont déjà au plus bas en ce début d’année 2020.

TÉLÉCHARGER LA SYNTHÈSE DE L’ENQUÊTE DE CONJONCTURE